LEONARD DE VINCI A MILAN


En 1482, Léonard est à Florence. Il écrit une lettre à Ludovic Sforza, seigneur de Milan, dans laquelle il indique tout ce qu’il pourrait réaliser pour lui dans le domaine de l’ingénierie et il lui signale également qu’il sait peindre.
Ludovic homme de guerre mais également mécène se laisse convaincre. Il le convie à Milan. Ainsi Léonard va devenir l’ordonnateur des fêtes et des spectacles grandioses du duc. Il élabore des projets urbanistiques pour la capitale du duché.
Dans le domaine artistique il réalise quelques-uns de ses plus beaux tableaux : La Vierge au rocher, le portrait de musicien, la dame à l’hermine, la belle ferronnière. Il réalise la maquette d’une immense sculpture équestre. Mais son chef d’œuvre est sans aucun doute Le Cénacle peint sur un mur du réfectoire de Santa Maria delle Grazie.


Jeudi 8 juin à 14h30.


Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville, Enghien les Bains.


Par Josseline Cometto, Historienne d’art, diplômée de l’école du Louvre.


Prix 12€.

LEONARD DE VINCI


Nous vous proposerons une analyse fine et accessible des œuvres de Léonard de Vinci, en particulier de ses peintures.
Nous nous intéresserons à la composition de ses œuvres, c’est-à-dire la disposition des formes peintes. Nous étudierons également le mouvement, la représentation de l’espace, la lumière et le processus de création dans l’œuvre de Léonard. Nous prendrons appui sur des manuscrits de l’artiste, et les confronterons avec sa peinture.
En complément, nous vous montrerons l’influence de Vinci sur les artistes de son temps et les générations suivantes.


Jeudi 26 janvier à 14h30.


Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville, Enghien les Bains.


Par David Benayoun, professeur agrégé d’arts plastiques.

Prix 12€.

FRIDHA KALHO, AU-DELA DES APPARENCES


En relation avec l’exposition qui se déroule actuellement au Musée de la mode Galliera, nous vous proposons cette conférence et nous essaierons de vous faire entrer dans l’intimité de l’artiste Frida Kalho, de comprendre comment elle s’est construit une identité à travers la manière de se présenter et de se représenter.
A son décès en 1954, ses effets personnels ont été mis sous scellés. En effet, son époux, le peintre muraliste Diego Rivera, a fermé « la casa azul » où elle avait vécu toute sa vie. En 2004, on a redécouvert ses vêtements, accessoires, médicaments, cosmétiques…,
toute une collection d’objets parmi lesquels ses robes traditionnelles Tehuana, ses colliers précolombiens mais aussi ses corsets en plâtre dont certains sont peints.
Durant la conférence, nous évoquerons également l’influence de cette artiste sur la mode contemporaine ou comment le vestiaire de Frida Kahlo a été source d’inspiration pour des stylistes comme Karl Lagerfeld, Alexander Queen ou encore Jean-Paul Gaultier


Mardi 17 janvier à 14h30


Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville, Enghien les Bains.


Par Josseline Cometto, Historienne d’Art, diplômée de l’Ecole du Louvre.

 

Prix 12 €.

Marie-Louise d’Autriche, Duchesse de Parme, Piacenza et Guastalla
« La bonne duchesse »

« J’espère que les Parmesans ne m’oublieront pas parce que je les ai toujours aimés et que j’ai toujours cherché à leur faire du bien. »
Le destin de Marie-Louise fut européen. Elle est née à Vienne en 1791 dans la famille royale des Habsbourg. En 1810, elle épousa Napoléon 1er et fut l’Impératrice des Français.
En 1816, à la chute de l’Empire, elle devint Duchesse de Parme, Plaisance et Guastala en Italie. Elle le resta jusqu’à sa mort advenue le 17 décembre 1847 à Parme.
En évoquant l’histoire de Marie Louise d’Autriche, nous découvrirons Parme et Plaisance où elle vécut.

Gênes, ville natale de Maria Brignole Sale, Duchesse de Galliera

Maria Brignole Sale (1811 – 1888) est née dans la capitale ligure. Elle appartenait à une vieille famille aristocratique qui comptait dans ses rangs plusieurs doges. Elle était immensément riche.
En évoquant sa vie, on présentera Gênes, sa ville natale avec ses monuments et son riche passé.
Mais on parlera également de ses séjours à Paris, de ses relations dans la capitale française, de ses collections de tableaux qu’elle décidera après moult tergiversations de léguer à sa ville natale où elles sont présentées actuellement.

Les jeudis 8 et 15 décembre 2022 à 14h30.                                                                                                                                   

Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville, Enghien les Bains.                                                                                                     

Par Josseline Cometto, Historienne d’art, diplômée de l’école du Louvre.                                                                               

Prix du cycle : 22€.