PER-AA « LA GRANDE MAISON »

En Egypte pharaonique, le palais royal est le lieu par excellence de l’expression du pouvoir. De nombreuses découvertes archéologiques datant des trente dernières années permettent aujourd’hui de se faire une idée nette de la structure et du fonctionnement de ces complexes de taille parfois considérable. Eléments de décor et mobilier funéraire permettent de plus d’imaginer le confort comme la magnificence des intérieurs.

CAPITALES ET RÉSIDENCES

En égyptien ancien, le terme de résidence désigne le lieu où le roi installe son palais et son administration : sa capitale. Memphis, Thèbes, Telle el Amarna ou Pi-Ramsès ont joué ce rôle, les fouilles pratiquées sur place parfois à date très récente permettent d’en tracer les grandes lignes et de lever le voile sur certaines des cités les plus magnifiques du monde antique.

Les mardis 14 novembre et 12 décembre à 17h.

Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville.Par Daniel Soulié. Prix du cycle 20€.

ENQUÊTES VAGABONDES, FÉLIX RÉGAMEY ET FÉLIX GUIMET EN ASIE

En 1877-1878, Emile Guimet (1838-1918) et Félix Régamey (1844-1907) organisent un tour du monde qui va les conduire à traverser l’Amérique avant d’atteindre le Japon, la Chine, l’Asie du Sud-est puis l’Inde. Alors que Régamey, peintre de métier, croque et dessine, Guimet recueille témoignages et objets qui vont lui permettre de créer son musée des religions qui, après un court intermède lyonnais, ouvre à Paris en 1889. L’exposition du musée national des arts asiatiques – Guimet raconte leur périple et présente pour la première fois depuis plus d’un siècle, dessins et peintures créées par Régamey après son retour.

Samedi 25 novembre à10h30

Par Daniel Soulié. Prix 20€.                                                                

HISTOIRE DE L’ART
Le Louvre, palais musée

En ouvrant en 1793 le muséum central des arts, les autorités révolutionnaires débutent des transformations qui vont peu à peu modifier la structure et la finalité d’un immense complexe de bâtiments dont les origines remontent jusqu’à la fin du 12e siècle. Pour l’Europe des arts, l’ouverture du musée marque le début d’une nouvelle ère qui marque encore aujourd’hui le monde des arts et de la culture.

Moi et les souris

En achetant les collections Waldpole, Brühl et Crozat, Catherine II pose les bases de l’un des plus grands musées au monde qu’elle installe dans son Ermitage, accolé au palais d’Hiver. De décennies en décennies, le musée grignote les espaces et finit par s’installer dans l’ancienne résidence des tsars à la chute de la monarchie, après 1917.

Un palais pour les papes

Dès le moyen-âge, la résidence des papes à Rome abrite des collections importantes et renommées qui se développent avec les 16e, 17e et 18e siècles. Le retour vers Rome, à partir de 1815, des œuvres saisies par les Français va permettre aux collections d’art de gagner la plus grande partie des anciens espaces de la résidence des souverains pontifes.

Les mardis 7 et 21 mars, 2 mai à 17h.
Salle Europe, parvis de l’Hôtel de Ville.

Par Daniel Soulié. Prix du cycle 30€.